SAINT GERMAIN PRÈS HERMENT-Auvergne-Puy De Dôme 


ACCUEILPOPULATIONDOLMEN ECOLE N'HISTUERO !GENEALOGIEPHOTOSINFOS  PRATIQUESETANGS


la paroisse .....................................................................................................................................

Ne cherchez ni église, ni cimetière à St Germain Près Herment, vous trouverez tout  juste leurs emplacements au lieu-dit de St Germain .
En effet, plusieurs années avant la Révolution, l'église est déjà en grand état de vétusté ; le presbytère et la chapelle sont tous deux  en ruine. En 1793, les bâtiments  sont vendus et transformés en habitation dont il ne reste de nos jours qu'une grange et une ruine .

 

 

 

L'église  ................................................................................................................................................

l'église sous la protection de St Germain l'Auxerrois possédait une chapelle construite après 1700 dédiée à Notre-Dame de Pitié. L'anniversaire de la consécration de l'église se déroulait le 6 août (date de la Fête du pain à Farges actuellement) .
Les deux cloches que portait le clocher appelaient aux offices 80 fidèles en 1700, 125 en 1737 et une centaine de communiants en 1783. Toutefois, le curé Bergheaud en 1782 constate en parlant de ses fidèles  :
"Malgré tous leurs soins ( les curés successifs de St Germain ) ne peuvent les engager à se rendre assidus  aux offices de leur paroisse, négligeant d'ailleurs à remplir leur devoir de chrétiens peu instruits, surtout les vieux." 

Les Seigneurs de Barmontel (Barmontet à l'époque) étaient les principaux bienfaiteurs de cette église . Avant 1700, Madame de Barmontet aurait offert deux ciboires en argent, et la chapelle qui s'appelait chapelle de St Germain aurait appartenu à Monsieur de Villemonté, Seigneur de Barmontet .

 Mr de Villemonté était le seul décimateur de la paroisse, c'est à dire qu'il prélevait l'impôt en nature destiné à l'église (dîme du clergé).  
 


Retables  de l'ancienne église de St Germain près Herment actuellement dans l'église d'Herment

 

 

 

 

 

 

Les visites pastorales ....................................................................................................................

l' évêque de Clermont effectuait régulièrement des visites aux différentes paroisses. Il établissait alors un Procès-verbal ordonnant telle réparation ou telle modification, le plus souvent    "aux frais des habitants et à la diligence du curé " . La visite pastorale de 1783 nous informe clairement  sur le mauvais état général des bâtiments, qu'il s'agisse de l'église, de la chapelle, du presbytère ou du  cimetière. Le plancher et les lambris de la nef sont vétustes, la sacristie ainsi que l'église couvertes de paille sont très humides, la couverture devant être refaite, l'usage de la chapelle qui recevait le  St  Sacrement tous les jeudis est interdit suite aux risques d'écroulement de la toiture, le cimetière aurait besoin d'une clôture et d'une porte pour empêcher l'accès des bestiaux. Quant au presbytère, il était  présenté ainsi : "dans un très mauvais état, menaçant ruine de toute part, hors d'état d'être réparé ".

 

dates des visites pastorales

curé de St Germain

août 1652     Antoine Deseymard 
août 1700    Julien Battud 
mai 1729  Louis Ciestre
août 1737   Jean Bourret  
octobre 1783  Etienne Bergheaud

 

 

                 visitez : Procès Verbal de la visite de 1783(extraits) 

 

 

La Révolution  ..................................................................................................................................... 

A la Révolution, le curé réfractaire Etienne Bergheaud quitte une bien triste église pour se cacher, dit-on, à Villedemange. Il emporte avec lui les vêtements sacerdotaux qu'il dissimule dans un four à pain. Cependant, Etienne Bergheaud continuera d'officier jusqu'en 1792, date de la dernière page des registres paroissiaux. Il est arrêté en 1793 et condamné à la déportation à Cayenne d'où il ne reviendra pas. La même année, son église et les annexes sont vendues et transformées en habitation.

19 ème siècle  ......................................................................................................................................

Après la Révolution, et pendant de nombreuses décennies, St Germain Près Herment va rester « une simple expression géographique et administrative puisqu’on n’y trouve ni mairie, ni église, ni cimetière «  (et pourrait-on rajouter « ni école »)   ( lettre de l’inspecteur académique au Préfet du Puy de Dôme en 1926 ) 
La commune dépendra dorénavant d’Herment et de Lastic pour le 'spirituel'. A partir de 1827, elle payera un loyer pour l’usage d’un presbytère à Herment  et elle participera aux frais de réparations du presbytère de Lastic. Les sépultures se répartiront  à part égale sur les communes d’Herment et de Lastic, en échange d’une indemnité .

 

Un projet  ...............................................................................................................................................

      

En 1829, St Germain près Herment projette de construire une église et un cimetière. Le Maire écrit au Préfet pour demander une aide financière : "La cure de St Germain possédait autrefois diverses propriétés. Le gouvernement d’alors s’en empara et les vendit, ainsi que l’église, le cimetière, presbytère et jardin et en toucha le prix. Ma commune dont les villages sont disséminés de loin en loin désirerait construire ce qu’on lui a ôté (…) et de vouloir bien lui procurer secours quelconque pour l’aider à construire ce que la révolution lui a enlevé (…)"
Le projet n’aboutira pas.
 

Les Missions   ....................................................................................................................................

Apartir du 19ème siècle, des missions catholiques s'organisent partout dans la région afin de ranimer la foi des habitants. Le prêtre visitait chaque foyer, prêchait, confessait, faisait des processions et pour clore la mission, on dressait une croix à l’occasion d’une grande fête. Les croix érigées étaient financées généralement par le propriétaire du terrain où elle reposait . Il existe au moins 6 croix de mission à St Germain près Herment : 3 à Montelbrut  des missions de Lastic en 1957  et 3 à Farges des missions d’Herment de 1891 – 1965 – 1976 .

                                                                                                  

 

croix de mission d'Herment à Farges

 

 

 

 

  

 haut de page